L’odeur du gingembre (The Ginger Tree), Oswald Wynd

L’auteur est né de parents écossais en 1913  au Japon où il a donc vécu une grande partie de sa vie. Il a la nationalité britannique et japonaise.  Avant d’émigrer aux Etats-Unis et de finir sa vie en Ecosse, Oswald Morris Wynd, a écrit de nombreux romans policiers sous le nom de plume de Gavin Black. Son œuvre la plus connue est The Ginger Tree, traduit en français par L’odeur du gingembre. 

Il s’agit d’un roman historique sous forme épistolaire. Mary, l’Écossaise d’Edinburg, embarque sur le SS Mooldera en janvier 1903 pour l’inconnu d’un mariage arrangé avec un officier qu’elle n’a jamais vu. Elle écrit à sa mère et lui fait part de ses impressions. L’intrigue évolue comme son héroïne qui apprend à se connaitre et à découvrir d’autres cultures au travers de son histoire qui rejoint la grande : on est bientôt à la veille de la première mondiale et l’emprise japonaise sur le monde rejoindra celle sur son cœur.

Pur roman d’aventures comme on les aime, il est à dévorer sans modération pour distinguer définitivement le roman de gare d’un bon bouquin d’auteur.

8 commentaires pour L’odeur du gingembre (The Ginger Tree), Oswald Wynd

  1. Asphodèle dit :

    Un livre que j’avais adoré ! Et ce n’était pas gagné…

    • Pourquoi cela n’était-il pas gagné ? Merci de m’avoir rejointe…

      • Asphodèle dit :

        J’ai re-parcouru ta liste (il ne faut pas être pressé avec moi ^^) et je viens te répondre enfin (il n’y avait pas urgence non plus 🙂 ) ! Pas gagné parce que justement je pensais à un roman de gare or le style m’a soufflée et j’imaginais une bluette mais que nenni !!! 😉

      • Bien vu, chère Asphodèle. J’ai pensé à la même chose que vous/toi au départ. Puis on s’embarque pour une contrée lointaine pleine de surprises, bonnes ou mauvaises. C’est un bon roman au sens complet du terme, n’est-ce pas ? Merci de votre/ton commentaire…

      • Asphodèle dit :

        « TON »/ »TE » mais pas de « vous » entre nous !!! 😆 C’est un vrai roman ! Et les parties « épistolaires » ne gâchent rien…

  2. cela fait un petit temps que je l’ai lu, mais j’ai plutôt bien aimé…

  3. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s