Lecture de ce mois : Erri de Luca, La nature exposée

Voilà un auteur dont les livres se dévorent avec un plaisir sain, évident et une gourmandise sans la moindre calorie. C’est bien simple, on a l’air moins bête avec et après lui.

 

D’abord, ils sont toujours petits, ces bouquins. Et c’est ce qui fait leur marque de fabrique : c’est tout à fait inversement proportionnel à la densité de son écriture faussement simple. Parfois, il faut lire et relire pour comprendre la complexité sous cette surface limpide. Mon mari déteste : je me demande ce que ça veut dire.

L’histoire. Un artisan sculpteur, narrateur du récit,  est engagé par un curé pour dégager de la taille et des hanches d’un Christ en croix de marbre un drapé qui cache sa nature, autrement dit son sexe. Ce drapé, postérieur à l’œuvre originale, l’Eglise souhaite le faire enlever afin de restituer à l’ouvrage sa qualité première !  Sur ce travail de restauration se greffe alors la relation de l’artisan avec une femme de rencontre et le pourquoi de son exil du village qui l’a vu naitre. Passeur de réfugiés,  son anonymat a été révélé dans la presse.

Un court et intense récit qui emboite différents thèmes comme des matriochkas russes.

Mon amie Geneviève Wavreille m’a écrit ceci à son propos :   J’ai adoré le récit de cette passion à reconstituer l’œuvre originale mais qui finalement va dépasser son travail de sculpteur. J’ai aimé cette compassion absolue (au point de se faire circoncire), cette recherche spirituelle, cette quête humaine, cette relation à la nature (la montagne, la pierre, ces petites choses qu’il ramasse),  ces hésitations, cette émotion qui te fait frissonner… Comme le  Christ, au péril de sa vie, il accomplit son devoir moral (aider les réfugiés à passer la frontière). Comme  le  Christ, il est trahi ou manipulé (par la femme organisatrice de voyage), et comme la nature du  Christ (son sexe) a été recouverte , il recouvre sa « nature « .

A propos Anne de Louvain-la-Neuve

Anne d'un nulle part, ailleurs ici ou là, entre réel et imaginaire.
Cet article, publié dans Chroniques, Critiques, Ecriture, Littérature, Livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Lecture de ce mois : Erri de Luca, La nature exposée

  1. ggunice dit :

    Je n’ai jamais lu du Erri de Luca mais vous donnez envie de m’y mettre. Je connais un peu l’auteur pour avoir eu à en traduire des extraits en khâgne, et je me souviens que c’était l’un des auteurs les plus difficiles.

    J'aime

  2. Leodamgan dit :

    Cela fait plaisir de te retrouver!
    J’espère que tu vas mieux?
    J’aime beaucoup cette petite histoire.
    Bon week end!

    J'aime

  3. Contente de vous lire Anne.

    J'aime

  4. lebouquinivre dit :

    J’adore cet auteur ! Globalement, la littérature italienne me plaît beaucoup. J’étais un peu sceptique sur le côté historique de ce livre, mais je pense que le jeu en vaut la chandelle! Belle soirée à vous!

    J'aime

  5. Erri de Luca, j’apprécie l’homme pour ses engagements.
    Erri de Luca, j’apprécie l’écrivain pour son univers. J’ai lu « Trois chevaux », Le tort du soldat », « Le papillon » et je pense que je vais poursuivre plus avant ma rencontre…
    Merci pour ton billet, Anne.
    PS – N’oublie pas que Carole t’attend 😉

    J'aime

    • Merci l’Ecrevisse. Comme toi, j’en ai lu 3 avec « Montetidio » et « Le jour après le bonheur ». Je vais poursuivre la lecture de ce très grand auteur dont je ne connaissais pas du tout la vie. Je viens d’aller la découvrir sur Internet. Ce type, comme dans son écriture, est d’un engagement absolu. Fascinant. Carole attendra… Bises d’ici où ta présence, en lien avec moi, est précieuse.

      Aimé par 1 personne

  6. Contente de te retrouver, Anne. C’est fou comme lorsque quelqu’un s’éloigne ça fait comme un vide, même à travers la toile…
    Erri de Luca je ne connais pas… ça viendra… Par contre Jorn Riel, oui. J’attends avec impatience de lire ton billet sur cet auteur et sur cette histoire 🙂

    J'aime

  7. Carine Nève dit :

    Chouette Anne, te revoilà ☺️ Gros bisous,

    PS: suis un peu débordée…je ne désespère pas pouvoir te (vous) voir un de ces jours 😃

    J'aime

  8. Merci pour ce billet Anne. Comme toi, j’aime beaucoup Erri De Luca. Je ne connais pas ce texte mais vais le chercher aujourd’hui même. Je suis heureuse de te lire. Je t’embrasse!

    J'aime

  9. Frog dit :

    Oh Anne, ta présentation me fait bien envie. 🙂 je suis heureuse de te retrouver ici !

    J'aime

  10. 'vy dit :

    Et quel bonheur de vous relire ici, Anne…

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s